«Tous les secteurs ont des problématiques de recrutement»

Entretien de recrutement - MRQH

 

 

Jean-Michel Boquet est le fondateur et le gérant de mRHq, qui accompagne les TPE et PME dans la gestion de leurs ressources humaines, tant dans le recrutement que la formation et la communication interne. mRHq est implantée au Rheu et à Saint-Malo depuis 2014.

 

Jean-Michel BOQUET, MRQH

Jean-Michel BOQUET, fondateur et gérant de MRQH

 

Présentez-nous mRHq…

  

mRHq est l’acronyme de « mes Ressources Humaines au quotidien ». Nous accompagnons les TPE et PME dans tous leurs projets RH. L’équipe et tous nos associés ont pour ambition de (re)placer l’humain au cœur de l’organisation. Pour cela, nous avons développé des services adaptés à la structure et au contexte des TPE/PME en recrutement, formation, organisation RH et communication interne.

Nous avons aujourd’hui deux agences, au Rheu et à Saint-Malo, et un container de bateau, aménagé en agence mobile, que l’on déplace pour aller à la rencontre des prospects.

 

Container aménagé en agence mobile

 

Pour quelles raisons les TPE/PME peuvent faire appel à vous ? En quoi vous distinguez-vous des autres cabinets ?

 

Nous considérons qu’à partir du moment où une entreprise a un salarié ou le souhait d’en embaucher un, elle peut avoir des besoins.

Quelques exemples pour lesquels les entreprises font appel à nous ?  Le cas du chef d’entreprise qui a créé seul sa société, et qui, quelques années après, se retourne, constate qu’il a une équipe mais ne sait plus trop comment s’y prendre ; le cas de l’entreprise qui a besoin de renforcer son équipe mais ne trouve pas de candidats; quand une loi vient changer la donne et que les gérants ont besoin d’aide pour s’y conformer ; ou lorsque la communication dans l’entreprise s’est érodée et le chef d’entreprise cherche à retisser les liens…

Chez nous, pas de catalogue de prestations, nous nous adaptons au contexte et au budget. Cela passe par l’identification des besoins et l’établissement d’une confiance réciproque. Nous utilisons notamment l’outil d’entretien vidéo Interwapp. Le candidat répond à quelques questions très ciblées, au meilleur moment de la journée pour lui. Il est face à lui-même. C’est une première étape.

 

 

Quel(le)s entreprises/secteurs ont des besoins en conseil RH aujourd’hui ?

 

Si l’on en croit notre carnet de commandes, tous les secteurs ont des besoins ! Les métiers de l’hôtellerie, de la restauration, du bâtiment sont en pleine révolution dans leurs pratiques. De la même façon, toutes les pépites rennaises qui se développent ont besoin d’un coup de pouce pour ne pas rater le virage de la croissance. 

 

Pourquoi les principes qui fondent votre accompagnement (non-discrimination, respect, réactivité, proximité) sont-ils essentiels dans vos missions ?

 

C’est notre ADN ! Nous avons pour ambition de (re)placer l’humain au cœur de l’organisation ; les principes que nous avons mis en avant concourent à cette idée. La non-discrimination paraît tellement évidente… Ce dont les entreprises ont besoin, c’est de compétences, de « bras » qui leurs permettent d’atteindre leurs objectifs. L’âge, la nationalité, le sexe, l’apparence… n’ont aucune espèce d’importance.

Concernant le respect, la réactivité et la proximité, ils concernent aussi bien nos clients, nos candidats, nos prestataires, nos associés que nos équipes ! C’est le ciment de toutes nos relations.

 

Est-ce que les entreprises externalisent de plus en plus le recrutement ? Si oui pourquoi ? Des secteurs en particulier ?

 

Je ne dispose pas de statistiques précises mais nous sommes souvent les premiers prestataires RH/ recrutement à intervenir chez nos clients, des TPE/PME qui ont des besoins et qui ne pensaient pas avoir de partenaires avec une offre dédiée. Par ailleurs, nous réalisons souvent le recrutement du premier salarié dans une TPE ; c’est une grande responsabilité.

Je pense que tous les secteurs ont des problématiques de recrutement. Cela pour différentes raisons : l’image du métier ou l’extinction de formations initiales. N’oublions pas aussi le dynamisme des entreprises locales et un taux de chômage très bas à Rennes et en Bretagne. Les salariés ont le choix, les entreprises doivent donc faire des efforts pour les attirer. Elles doivent évoluer dans leur pratique et leur état d’esprit car on sait aujourd’hui que 60 à 70 % des postes à pourvoir ne font pas l’objet d’une communication, tout se passe en réseau.

 

Parlez-nous de mRHq formation…

 

La formation fait partie intégrante de la GRH ; elle est non seulement légale mais surtout totalement indispensable au développement des entreprises. Nous accompagnons nos clients pour qu’ils puissent y voir plus clair sur les dispositifs, les meilleures formations pour leurs équipes et nous jouons les intermédiaires. Pour aller plus loin, nous travaillons actuellement sur un catalogue de formations qui retrace le « parcours RH du dirigeant de TPE ». On y traitera d’organisation, de droit social, de formation, de recrutement et de communication interne. Les premières sessions sont prévues pour début 2020.

 

Faire carrière à Rennes, pensez-vous que ce soit possible ?

 

La richesse du tissu économique est incroyable ! Entre les métiers du tourisme, de l’hôtellerie/restauration, l’agro, les métiers du bâtiment avec quelques fleurons, l’immobilier et toutes nos entreprises de très haute technologie... tout cela porté par des universités et des écoles performantes, oui, il est possible de se développer et de faire carrière à Rennes, quel que soit le domaine.

 

Travailler et vivre à Rennes, le combo gagnant ?

 

Je suis né à Rennes, j’aime cette ville, son architecture, ses parcs, son dynamisme, ses gens et son évolution. Rennes est tournée vers l’avenir, elle attire des personnes de l’extérieur qui incitent aussi les Rennais à se réinventer.

Partager sur