Rejoindre Alten, leader mondial de l’ingénierie et du conseil en technologies

Locaux rénovés Alten
ALTEN

Le groupe Alten, présent dans 25 pays, accompagne la stratégie de développement de ses clients dans les domaines de l’innovation, de la R&D et des systèmes d’information.

Maud Amice, senior recrutement manager basée à Rennes

 

Présentez-nous le groupe Alten…

 

Leslie Carrasco : Le groupe Alten, leader sur le marché de l’ingénierie et du conseil en technologie, accompagne la stratégie de développement de ses clients dans plusieurs domaines. Créé il y a 30 ans par trois ingénieurs, Alten intervient auprès de grands secteurs d’activités : aéronautique, spatial, défense et naval, automobile, ferroviaire, sécurité, telecom et multimédia, énergies et environnement, sciences de la vie, banques, finances et assurances, retail et services, services publics et gouvernement. Nous sommes 34 000 collaborateurs répartis dans 25 pays, dont 14 000 en France où nous avons implanté 12 agences. A Rennes, nous avons plus de 370 consultants rattachés à notre agence qui interviennent sur la Bretagne et la Normandie.

 

Quels types de profils recherchez-vous ?

 

Maud Amice : à Rennes, nous sommes représentatifs des différents secteurs d’activité. Nous avons des opportunités pour des profils techniques et fonctionnels de niveau ingénieur ou bac +5 avec une formation scientifique dans les domaines de l’IT : développeurs, chefs de projets IT, telecom, multimédia et télévision numérique mais aussi au niveau des DSI de clients industriels avec des ingénieurs mécanique, qualité, gestion de projets (dans le naval en particulier, l’automobile, la défense et le nucléaire).

 

Comment se passe un recrutement chez Alten ?

 

Leslie Carrasco : il y a un premier entretien avec un business manager. Il s’agit de comprendre le parcours du candidat, ses souhaits, son projet professionnel et s’assurer que son profil est en adéquation avec le poste. Un deuxième entretien, où l’on rentre davantage dans les projets et les sujets, validera ce premier échange. Un dernier entretien permettra de présenter les conditions salariales. Entre temps, il peut y avoir un entretien technique avec un consultant expérimenté. Sur la partie IT, nous faisons passer des tests au candidat. 

 

Avez-vous des difficultés à recruter ? Si oui, pour quels postes ?

 

Leslie Carrasco : Nous évoluons aujourd’hui dans un contexte où le marché est très tendu de manière positive. Le candidat a bien souvent plusieurs propositions. La difficulté réside dans le fait de se démarquer des autres. Dans le domaine de l’IT, il est difficile de recruter car les candidats sont très prisés.

 

Maud Amice : A Rennes aussi les profils de l’IT sont difficiles à recruter. Nous devons nous différencier par nos valeurs. Concernant les profils ingénieurs industrialisation, c’est la mobilité géographique qui peut poser problème. Nos jeunes se plairont à Brest ou à Cherbourg, c’est certain. Encore faut-il les convaincre d’y aller !

 

Leslie Carrasco : La marque employeur est un réel enjeu. Il faut être créatif sur les offres d’emploi, communiquer sur les réseaux sociaux, être créatifs sur les événements et les présentations dans les écoles. En ce sens, nous lancerons l’année prochaine une nouvelle campagne de communication axée sur la marque employeur.

 

Que proposez-vous à vos collaborateurs pour qu’ils puissent s’épanouir au sein d’Alten ?

 

Maud Amice : A Rennes, nous venons de rénover nos locaux. Une fois par mois, nous organisons des team-building (à Cherbourg, nous avons organisé un dîner de Noël à l’intérieur du sous-marin Le Redoutable par exemple) et des after-work. Ce sont des temps d’échange informels indispensables pour une proximité managériale non négligeable. Nous organisons aussi des conférences techniques IT proposées à nos consultants sur la base du volontariat et dispensées par nos consultants eux-mêmes ou proposées par la direction technique pour rester en veille technologique.

 

Leslie Carrasco : nous avons mis en place un plan de fidélisation avec un renforcement de la qualité du management, notamment à travers la satisfaction des consultants qu’on invite à s’exprimer. On leur propose également d’avoir des rôles de référents de sites où ils feront le lien entre les consultants et le client. Nous avons aussi lancé le programme « Nos salariés ont du talent » en les mettant à l’honneur sur un plan sportif, culturel ou artistique avec un sponsoring financier. Enfin, la cérémonie des Alten awards récompense l’implication et les parcours exceptionnels de nos collaborateurs, dans huit catégories. Les awards sont remis lors d’une soirée à Paris en présence du PDG Simon Azoulay. Cette année, un consultant de l’agence de Rennes a été nominé.

 

Quelle politique de formation appliquez-vous dans votre entreprise pour faire monter vos salariés en compétence ?

 

Leslie Carrasco: nous les formons soit à leur demande, soit parce que le client le demande ou parce qu’on souhaite transversaliser les compétences d’un secteur à l’autre. Il nous faut adapter les compétences des salariés aux besoins du marché, pour leur garantir une carrière chez nous. Chaque entité du groupe dispose d’un service formation qui lui est propre ; nous disposons également d’une université interne au sein du groupe. Nous avons développé des formations internes techniques auprès des consultants.

 

Quelle est la place des jeunes dans votre société ? Avez-vous développé des partenariats avec des écoles de Rennes, en Bretagne ?

Maud Amice: A l’agence de Rennes, nous avons des partenariats avec l’ENSTA Bretagne à Brest et l’INSA à Rennes, mais nous souhaitons les étendre à la Bretagne et la Normandie auprès des écoles d’ingénieurs principalement. Je participe moi-même à des tables-rondes organisées dans les écoles. Toute l’année, nous sommes au contact des jeunes futurs diplômés. Le groupe est très investi dans les juniors entreprises auprès des écoles en France.

 

Leslie Carrasco :  Chez Alten, 45 % de nos recrutements sont des jeunes diplômés.

 

Faire carrière à Rennes, c’est possible ?

 

Maud Amice : quand on est dans un groupe aussi dynamique qu’Alten, c’est possible ! Alten est un booster de carrière où chacun, par sa volonté et son travail, peut évoluer rapidement. Si le candidat est mobile sur la Bretagne et la Normandie, le champ des possibles s’ouvrira davantage. Et si ce n’est qu’à Rennes, nous aurons plusieurs projets et plusieurs secteurs d’activités. Dans les télécoms, le naval ou le nucléaire, nous avons signé des référencements sur les 10 prochaines années.

 

Travailler et vivre à Rennes, le combo gagnant ?

 

Maud Amice : Rennes est une ville très riche, très vivante et intergénérationnelle. Ici, les bonnes adresses culinaires ne manquent pas. On est proche de Paris avec la LGV, proche de la côte avec Saint-Malo où nous avons notamment organisé une chasse au trésor avec les consultants du secteur naval.

 

Pour conclure, dites-nous pourquoi venir travailler pour le groupe Alten ?

 

Leslie Carrasco : Pour la diversité des activités et la qualité des projets, pour les possibilités d’évolution et un suivi de carrière de qualité mais aussi pour une bonne ambiance. Alten est un acteur majeur dans l’emploi des cadres et dans l’insertion professionnelle des jeunes.

 

Maud Amice : j’ai choisi de rejoindre Alten pour cette image de booster de carrière. Une fois intégré dans le groupe, nous sommes maîtres de notre carrière. Chacun peut dialoguer et créer son parcours au sein du groupe. Chez Alten, nous travaillons avec cœur sur la fidélisation de nos collaborateurs.

 

Partager sur